Un saut quantique de la conscience

Selon l’approche matérialiste de notre monde qui imprègne notre mode de pensée depuis déjà plusieurs siècles, notre esprit et tout ce que nous expérimentons de manière subjective ne relèveraient que d’activités physiques et chimiques de notre cerveau. Ainsi, nos pensées, notre personnalité, et même notre conscience n’auraient d’existence que dans l’étroit périmètre de notre boîte crânienne, notre conscience ne survivrait pas à notre mort physique, et nos émotions n’auraient aucune influence, ni sur la chimie de notre cerveau, ni sur notre santé.

Le Dr Mario Beauregard, neuroscientifique canadien de renommée internationale, nous montre pourtant dans cet ouvrage que cette doctrine matérialiste est erronée, et qu’il est maintenant temps de nous en libérer pour profiter pleinement des pouvoirs de notre conscience. En s’appuyant sur les dernières recherches scientifiques sur les expériences de mort imminente, la médiumnité, la communication avec les défunts, la réincarnation ou encore les états élargis de conscience, il nous révèle les capacités insoupçonnées qui sommeillent en nous : le pouvoir qu’exercent nos pensées, nos croyances et nos émotions sur notre santé et notre bien-être en influençant directement nos gènes et notre cerveau, mais aussi la façon dont notre esprit peut agir au-delà des limites de notre corps, sans contrainte d’espace ni de temps, dans une réalité quantique.

Le Dr Beauregard propose un nouveau modèle de la réalité, le paradigme post-matérialiste qui devrait nous amener à la prochaine grande révolution scientifique.

Voici ce que le Dr Jean-Jacques Charbonier a écrit au sujet de cet ouvrage :

Je vous recommande sa lecture, non pas parce qu’il a eu l’amabilité de citer mes recherches à plusieurs reprises dans son texte, mais surtout en raison de son importance. Ce livre va sans nul doute contribuer à bouleverser les paradigmes de l’eschatologie et du fonctionnement de la conscience. Il fait voler en éclats les dogmes fixés par nos détracteurs figés dans leurs postures qui s’avèrent de plus en plus ridicules. Un vrai délice jubilatoire!

Publicités